Mambassa: La première Journée ville morte respectée par la population

Articles les plus lus

Union Sacrée: Augustin Kabuya exhorte Katumbi de quitter le navire

Le secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS),...

Nord-Kivu : Séparation avec succès des bébés siamois unis par l’abdomen

Une intervention pour séparer des petits siamois unis par l'abdomen et le foie...

Butembo : Des rassemblements de personnes interdits par la mairie

Toute Personne est obligé de se munir de sa carte d'identité partout où...

Grève des médecins : le gouvernement déterminé à trouver des solutions idoines

Le gouvernement congolais veut mettre fin aux différentes revendications des blouses blanches qui...

Conflit Teke-Yaka : « Je vous encourage à exercer la pression sur l’Etat », Muzito aux chefs coutumiers de Kwango

Le Président du parti politique Nouvel Élan, Adolphe Muzito demande aux chefs coutumiers...

Les activités socio-économiques sont restées paralysées dans plusieurs parties du territoire de Mambasa, en province de l’ituri ce lundi 19 Septembre 2022. Celà, suite à l’appel à la journée ville morte décrétée sur toute l’étendue de cette entité administrative pour compatir avec les familles qui ont perdus leurs membres dans des attaques soit des ADF ou des combattants Maï-Maï.

Selon une source contactée par Drcactu.cd, déjà dès les premières heures de la journée, des troupes policières étaient déployées dans les coins chaud de Mambasa centre. Les activités ont tourné au ralenti dans l’agglomération de Biakato où la population a respecté le mot d’ordre de la société civile pour les uns, et craindre des représailles pour les autres.

Dans la plupart des écoles Primaires et Secondaire , les autorités ont mieux jugé de remettre les apprenants à la maison, les uns pour avoir été bousculés par des manifestants, les autres pour craindre que les semeurs des troubles ne viennent d’en prendre aux apprenants et entraîner des casses irréparables.

Les organisateurs de cette action parlent d’une activité réussie, malgré les incompréhensions entre l’administrateur et les organisateurs.

«Nous remercions la population du territoire de Mambasa d’avoir respecter le mot d’ordre de la société civile. Les gens qui sont tués sont nos frères et nous sommes obligés d’honorer leur mémoire» a dit Mumbere Nzelubi membre de la société civile de Mambasa.

Cette série de journées villes mortes vont se poursuivre jusqu’à mardi 20 Septembre 2022 à Mambasa.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -

Dernières Actualités

Union Sacrée: Augustin Kabuya exhorte Katumbi de quitter le navire

Le secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS),...

Nord-Kivu : Séparation avec succès des bébés siamois unis par l’abdomen

Une intervention pour séparer des petits siamois unis par l'abdomen et le foie s'est déroulée avec succès mardi...

Butembo : Des rassemblements de personnes interdits par la mairie

Toute Personne est obligé de se munir de sa carte d'identité partout où elle se trouve. La décision...

Grève des médecins : le gouvernement déterminé à trouver des solutions idoines

Le gouvernement congolais veut mettre fin aux différentes revendications des blouses blanches qui revendiquent depuis maintenant plusieurs mois,...

Conflit Teke-Yaka : « Je vous encourage à exercer la pression sur l’Etat », Muzito aux chefs coutumiers de Kwango

Le Président du parti politique Nouvel Élan, Adolphe Muzito demande aux chefs coutumiers de Kwango de réclamer auprès...

Les articles similaires

DrcActu