New-York : le PM De Croo réitère le soutien de Bruxelles à Tshisekedi pour le retrait du M23

Articles les plus lus

Kinshasa : 15 présumés « Kuluna » et 25 prostituées arrêtés par la police à Lemba

Des présumés délinquants « Kuluna » et des prostituées ont été appréhendés ce...

Visite papale : pas de classe, pas de boulot, l’avant-midi du 01 février déclaré chômé

L'avant-midi de mercredi 1er février 2023 sera chômé dans la ville de Kinshasa,...

L’étape de Goma supprimée, le Pape François va communier avec les survivants des conflits à Kinshasa

"Beaucoup de gens ont été déçus parce qu'ils voulaient l'accueillir chez nous, qu'il...

Kitshanga : les FARDC alertent l’opinion sur le massacre planifié par le M23

Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) informent la communauté nationale et internationale de...

Kinshasa :Les prix des produits de grande consommation considérablement en hausse

Les prix des produits de grande consommation sont en hausse sur les différents...

Le président RD Congolais, Félix Tshisekedi et le Premier Ministre belge Alexander De Croo ont planché sur l’agression dont est victime la RDC par le Rwanda.

Les deux personnalités se sont rencontrées à New-York (États-Unis) à l’occasion du 77 ème sommet ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations unies. Avec leurs délégations restreintes, Tshisekedi et De Croo ont également abordé d’autres dossiers urgents de l’heure comme la guerre en Ukraine.

Au-delà de la situation sécuritaire dans l’Est du Congo-Kinshasa et l’invasion russe en Ukraine, les dirigeants en scène se sont penchés surtout sur des sujets d’intérêt commun comme la coopération bilatérale.

Ainsi, les dirigeants de la Belgique sont parmi les premiers à avoir dénoncé l’agression dont est victime la RDC et exigé le retrait immédiat du M23 du territoire congolais. De plus, Bruxelles continue à soutenir les initiatives régionales pour résoudre la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC.

Cependant, le chef de l’État congolais multiples des rencontres diplomatiques avec d’autres dirigeants du monde afin d’exprimer le ras-le-bol de son peuple face à l’agression rwandaise dans l’Est de son pays. En sa qualité du président en exercice du Conseil de sécurité, Macron a joué au sapeur-pompier entre ses homologues congolais et rwandais.

Strada

- Advertisement -

Dernières Actualités

Kinshasa : 15 présumés « Kuluna » et 25 prostituées arrêtés par la police à Lemba

Des présumés délinquants « Kuluna » et des prostituées ont été appréhendés ce...

Visite papale : pas de classe, pas de boulot, l’avant-midi du 01 février déclaré chômé

L'avant-midi de mercredi 1er février 2023 sera chômé dans la ville de Kinshasa, pour permettre aux fidèles d'aller...

L’étape de Goma supprimée, le Pape François va communier avec les survivants des conflits à Kinshasa

"Beaucoup de gens ont été déçus parce qu'ils voulaient l'accueillir chez nous, qu'il vienne ici et vive notre...

Kitshanga : les FARDC alertent l’opinion sur le massacre planifié par le M23

Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) informent la communauté nationale et internationale de la découverte d'un corps expéditionnaire...

Kinshasa :Les prix des produits de grande consommation considérablement en hausse

Les prix des produits de grande consommation sont en hausse sur les différents marchés de la ville de...

Les articles similaires

DrcActu