Kinshasa : Plus question d’arrêter les conducteurs pour manque de permis de conduire (Général Kasongo)

Articles les plus lus

Prise de Mushaki par le M23 : les FARDC multiplient les stratégies pour récupérer la cité

Dans son adresse devant la presse ce vendredi 8 décembre à Goma, le...

Nord Kivu : une épidémie de choléra sévit dans les sites de déplacés

Une épidémie de choléra est en cours dans les sites de déplacés de...

CAF -C1: Nouadhibou FC reçoit Mazembe ce samedi

Le TP Mazembe (RDC) sera à la découverte de Nouadhibou FC (Mauritanie), samedi,...

EAC: plus de 300 soldats Kenyans ont déjà quitté le sol congolais

Jugé inefficace par le gouvernement et la population de la République Démocratique du...

Elections 2023 : Denis Kadima demande 4 Antonov 26 et 10 hélicoptères pour le déploiement du matériel électoral dans le délai

Dans une correspondance adressée au Chef de l’État en date du 5 décembre, la commission électorale nationale...

Le général Sylvano Kasongo, chef de la police de Kinshasa, vient d’interdire aux éléments de la Police de Circulation Routière ,d’arrêter les conducteurs pour manque de permis de conduire.

Dans une annonce faîtte ce mardi 4 octobre lors d’une parade, le commissaire divisionnaire adjoint de la PNC a rappelé à ces éléments, qu’il n’y a aucune raison d’arrêter les conducteurs jusque-là, à cause de permis de conduire, d’autant plus qu’il y a plusieurs années que le pays ne délivre plus de permis de conduire.

« (…)Jusqu’à présent, il n’y a pas de permis de conduire au pays. Toi tu vas demander le permis pourquoi ? Les permis ont expiré. Les autorités n’ont pas encore fait de nouveaux permis, nous attendons que le ministère des Transports le fasse. Toi tu vas demander ça pourquoi ? C’est pour le vol. Arrêtez ça », a dit d’un ton ferme, Sylvano Kasongo.

Il faut noter que , c’est depuis l’année 2017 que le vice-premier ministre, ministre de transports et voie de communications, José Makila, avait décrété le moratoire suspendant l’octroi de permis de conduire.

Mais Selon Chérubin Okende, le nouveau ministre de transport, les retards pris dans la délivrance du permis de conduire s’explique par le fait que la république se soit « retrouvée face à la problématique de mutualisation de tous les services qui participent, d’une manière ou d’une autre, à l’identification de la population, dont le processus de délivrance du permis de conduire ».

Ce membre du Gouvernement Sama Lukonde avait informé l’opinion publique que le processus de recrutement du partenaire pour la production des permis de conduire biométriques sécurisés avec puce, déclenché depuis 2017, avait atteint la phase de conclusion.

Senga Butela

- Advertisement -

Dernières Actualités

Prise de Mushaki par le M23 : les FARDC multiplient les stratégies pour récupérer la cité

Dans son adresse devant la presse ce vendredi 8 décembre à Goma, le...

Nord Kivu : une épidémie de choléra sévit dans les sites de déplacés

Une épidémie de choléra est en cours dans les sites de déplacés de la province du Nord-Kivu, dans...

CAF -C1: Nouadhibou FC reçoit Mazembe ce samedi

Le TP Mazembe (RDC) sera à la découverte de Nouadhibou FC (Mauritanie), samedi, à 17h00’, au stade Cheikha...

EAC: plus de 300 soldats Kenyans ont déjà quitté le sol congolais

Jugé inefficace par le gouvernement et la population de la République Démocratique du Congo, la Force Régionale de...

Elections 2023 : Denis Kadima demande 4 Antonov 26 et 10 hélicoptères pour le déploiement du matériel électoral dans le délai

Dans une correspondance adressée au Chef de l’État en date du 5 décembre, la commission électorale nationale indépendante (CENI) sollicité en urgence...

Les articles similaires

DrcActu