SADC : Félix Tshisekedi exige la levée des sanctions imposées au Zimbabwe

Articles les plus lus

Kinshasa : 15 présumés « Kuluna » et 25 prostituées arrêtés par la police à Lemba

Des présumés délinquants « Kuluna » et des prostituées ont été appréhendés ce...

Visite papale : pas de classe, pas de boulot, l’avant-midi du 01 février déclaré chômé

L'avant-midi de mercredi 1er février 2023 sera chômé dans la ville de Kinshasa,...

L’étape de Goma supprimée, le Pape François va communier avec les survivants des conflits à Kinshasa

"Beaucoup de gens ont été déçus parce qu'ils voulaient l'accueillir chez nous, qu'il...

Kitshanga : les FARDC alertent l’opinion sur le massacre planifié par le M23

Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) informent la communauté nationale et internationale de...

Kinshasa :Les prix des produits de grande consommation considérablement en hausse

Les prix des produits de grande consommation sont en hausse sur les différents...

La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) réitère ses appels en vue de la levée inconditionnelle et immédiate des sanctions imposées aux citoyens et aux institutions du Zimbabwe.

Félix Tshisekedi, président en exercice de cette organisation régionale l’a déclaré ce mardi 25 octobre 2022. Le chef de l’État congolais a réaffirme également sa solidarité envers le peuple Zimbabwéen.

« La SADC est profondément préoccupée par l’affirmation selon laquelle les sanctions sont de nature cibléeet visent à punir unilatéralement quelques individus. En réalité, cette situation a un effet d’entraînement sur le reste du pays en imposant une perception négative généralisée du Zimbabwe à travers le monde, en particulier sur les marchés financiers internationaux qui sont particulièrement sensibles », peut-on lire dans la déclaration de Tshisekedi.

Et d’ajouter, « En conséquence, le pays n’est pas en mesure d’attirer les investissements directs étrangers, les lignes de crédit et les autres services financiers essentiels au développement socio-économique du pays. La situation est d’autant plus préoccupante compte tenu du fait que le monde œuvre à reprise rapide de l’économie suite à crise liée à la pandémie de Covid-19 qui a paralyse la société et l’économie pendant au moins deux ans ; situation qui est aujourd’hui aggravée par une hausse générale de l’inflation au niveau international. Le Zimbabwe, comme la plupart des pays en développement, est particulièrement exposé à ces tendances et les sanctions unilatérales aggravent la situation de son économie ».

Ainsi, la SADC se dit attachée à la consolidation de la démocratie en Afrique australe et partout ailleurs dans le monde.
« Il est prévu que le Zimbabwe organise des élections nationales régulières à la mi-2023. Dans cette perspective, la SADC appelle ceux qui ont imposé des sanctions au Zimbabwe à permettre aux citoyens du pays d’exercer leurs droits démocratiques et à ne pas utiliser les sanctions comme un mécanisme occulte destiné à provoquer un changement de régime », a-t-on alerté.

La SADC rappelle qu’elle est attachée à l’esprit du multilatéralisme. A cet égard, elle note que les sanctions imposées à une autre nation de la famille de l’humanité sont à prendre en toute conformité avec le droit international.

« La SADC salue le rapport du Rapporteur spécial sur les conséquences négatives des mesures contraignantes unilatérales au regard de la jouissance des droits de l’homme, Alena Douhan, sur sa mission au Zimbabwe (document A/HRC/51/33/Add.2) et qui a recommandé la levée des sanctions unilatérales en vertu des principes du droit international », a souligné Félix Tshisekedi.

Strada

- Advertisement -

Dernières Actualités

Kinshasa : 15 présumés « Kuluna » et 25 prostituées arrêtés par la police à Lemba

Des présumés délinquants « Kuluna » et des prostituées ont été appréhendés ce...

Visite papale : pas de classe, pas de boulot, l’avant-midi du 01 février déclaré chômé

L'avant-midi de mercredi 1er février 2023 sera chômé dans la ville de Kinshasa, pour permettre aux fidèles d'aller...

L’étape de Goma supprimée, le Pape François va communier avec les survivants des conflits à Kinshasa

"Beaucoup de gens ont été déçus parce qu'ils voulaient l'accueillir chez nous, qu'il vienne ici et vive notre...

Kitshanga : les FARDC alertent l’opinion sur le massacre planifié par le M23

Les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) informent la communauté nationale et internationale de la découverte d'un corps expéditionnaire...

Kinshasa :Les prix des produits de grande consommation considérablement en hausse

Les prix des produits de grande consommation sont en hausse sur les différents marchés de la ville de...

Les articles similaires

DrcActu