Retrait des M23 de Mweso et Kibirizi : Une pure distraction selon la société civile du Nord-Kivu

Articles les plus lus

Depuis le lundi 13 Mars 2023, les rebelles du mouvement du 23 Mars (M23) ont commencé à se retirer des certaines localités et villages qu’ils occupaient dans le territoire de Masisi. Les défenseurs des droits humains confirment qu’une petite accalmie s’observe au tour de Sake.

Aimé Mbusa Mukanda, un des défenseurs des droits humains dans la Province du Nord-Kivu, affirme que les terroristes du M23 ont quitté volontairement la cité de Mweso dans le Masisi et celle de Kibirizi dans le Rutshuru.

Toutefois cet acteur de la société civile s’interroge sur cette nouvelle stratégie de ces rebelles. Il pense que les M23 prépareraient quelques choses pour prendre la ville de Goma chef-lieu du Nord-Kivu.

Il par ailleurs ne pas comprendre comment certains éléments du M23 ont disparu de leurs positions et villages, pendant que d’autres arrivent. Cet acteur de la société civile affirme que plusieurs camions avec les militaires du M23 se dirigent actuellement vers Goma.

Malgré leur retrait volontaire des éléments de M23 de Mweso et Kibirizi, plusieurs sources révèlent que ces derniers sont toujours perceptibles à grand nombre à Kalimanyoka, en prévision d’un éventuel assaut sur Goma. D’autres éléments seraient positionnés à Muongozi, Busumba et Kirumba aux enlentours de mweso.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu