Nord-Kivu : Augmentation des cas de choléra dans les camps des déplacés de Bulengo et Buhimba

Articles les plus lus

Le nombre de cas de choléra a augmenté de façon inquiétante au cours des dix derniers jours dans les camps de déplacés de guerre de Bulengo et Buhimba, situé à l’ouest de la ville de Goma, dans la Province du Nord-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo, s’alarme le Médecins sans frontières.

Selon cette organisation, à l’espace de dix jours, 90 nouveaux cas de choléra ont été enregistrés dans ces deux camps de déplacés. À en croire le MSF, au-moins 4000 personnes utilisent une même latrine dans ces sites. L’insuffisance des latrines et d’eau potable dans ces deux camps est à la base de la montée de cas de choléra, enrichi le Médecins sans frontières.

Pour essayer de résoudre ce problème, le MSF indique qu’il fournit deux cent mille litres d’eau potable par jour, en plus de deux cents latrines déjà construites.

Bichucha Alexandre, président de déplacés de ces deux camps, appelle acteurs humanitaires à intervenir d’urgence dans ces camps pour sauver des vies humaines à ces personnes qui vivent dans des conditions de vie déplorables.

«Nous estimons qu’il est temps que d’autres acteurs humanitaires se mettent au travail pour venir assister les déplacés qui sont ici. C’est inadmissible qu’une latrine soit utilisée par 4000 personnes» a-t-il dit.

Le gouvernement provincial, fait savoir que des mesures idoines ont été prises pour résoudre ces problèmes dans le plus bref délais.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Gouvernement Suminwa : des femmes nommées aux postes stratégiques

Aux affaires étrangères, à l'environnement, aux affaires foncières et autres, Félix Tshisekedi a confié des portefeuilles importants à des...

Les articles similaires

DrcActu