Kalehe: les sinistrés vivent dans des conditions inhumaines après la catastrophe

Articles les plus lus

Les sinistrés de la catastrophe naturelle survenue en territoire de Kalehe, en Province du Sud-Kivu, le 4 mai dernier, demandent aux autorités, aux partenaires et autres personnes de bonne volonté d’orienter leurs actions dans cette partie de l’Est de la République Démocratique du Congo.

En effet, ils disent manquer de tout, après la Catastrophe qui a dévasté leurs villages. Ils parlent de leurs champs dévastés, des sources d’eau détruites, des marchés, écoles, centre hospitalier ainsi que des maisons d’habitation qui ont été détruites par des grosses pierres emportées par les eaux qui ont débordés de leur lits naturels.

Selon les sources de la société civile locale, plusieurs civils passent nuit à la belle étoile à l’abri des intempéries, d’autres dans des familles d’accueil débordées par le nombres exorbitant des sinistrés.Tout en remerciant les bienfaitaires pour leur assistance, les forces vives de Kalehe estiment que l’assistance de tout genre s’avère indispensable, car ayant tout perdu dans la Catastrophe.

Outre cette situation, les victimes des inondations de Kalehe affirment craindre pour leur santé, suite aux odeurs dégagées par certains corps en décomposition coincés sous les décombres. Ils veulent voir des machines déployées sur le lieu pour dégager lesdits corps et qu’ils soient enterrés avec honneur et dignité.

Plus de 400 personnes ont perdu la vie dans une catastrophe naturelle qui a frappée le territoire de Kalehe précisément dans les villages de Nyamukubi et Bushushu le 4 mai 2023. Les autorités avancent un bilan de 440 morts et de milliers de disparue.

MYANGO OMARI Simon

Société

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

ESU: des bourses d’études supérieures aux congolais par le Maroc

Des bourses d’études de trois cycles universitaires dans plusieurs domaines scientifiques ont été octroyées à la République démocratique du...

Les articles similaires

DrcActu