Faude aux frontières de la RDC : Le CCE annonce des sanctions

Articles les plus lus

Le gouvernement congolais veut mettre fin à la fraude systématiquement organisée dans les différents postes frontaliers de la République Démocratique du Congo. Pour ce, des auteurs de ces actes ignobles seront sévèrement sanctionnés en vue de stopper l’hémorragie.

C’est l’une des décisions prises mercredi à la réunion de conjoncture économique présidée par le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

À en croire le Vice-premier Ministre Ministre de l’économie qui a fait le compte-rendu de cette rencontre, cette mesure va protéger d’un côté l’État congolais et de l’autre, les opérateurs économiques.

«Nous avons noté la fraude qui est organisée à tous les niveaux de nos frontières et les mesures seront prises quant à ce. Nous avons aussi relevé les questions relatives au climat des affaires c’est-à-dire, les tracasseries dont les banques et les opérateurs économiques sont l’objet. Mais dans la recherche de la solution et des mesures qui seront annoncées, nous voulons des mesures justes, qui ne fassent pas que l’État condamne l’État et donne raison aux opérateurs économiques et vice-versa. Nous voulons la justice de ce côté-là pour protéger les opérateurs économiques et, en même temps, protéger l’État» a ajouté le VPM de l’économie

Les membres du CCE ont passé également en revue les principaux indicateurs économiques du pays, ainsi que la question d’importation des maïs.

«Nous avons aussi parlé de la dernière mesure qui avait été prise sur l’importation des maïs, particulièrement au Katanga. A la faveur de la dernière mission que nous avons conduite personnellement, il y a une série de propositions qui sont faites au niveau du Conseil des Ministres. C’est ici l’occasion de remercier le Gouvernement Zambien. Dernièrement, nous avons signé un communiqué conjoint sur la matérialisation de l’exportation en ce qui concerne la Zambie et l’importation en ce qui nous concerne pour cette denrée qui est de grande consommation dans le Katanga et au Kasaï. Donc chaque Ministre recevra, certainement, des assignations de la part du Premier Ministre pour remettre de l’ordre sur la voie Kasumbalesa-Lubumbashi de sorte que cette farine arrive aux marchés de Lubumbashi au prix acceptable» a-t-il indiqué.

Cette rencontre a connu la participation des quelques membres du gouvernement, sans oublier la gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Nord-Kivu : un combattant ADF neutralisé par les FARDC à Lubero

L'armée congolaise engagée dans la traque contre les groupes armés, dont les ADF dans le territoire de Beni et...

Les articles similaires

DrcActu