Prison centrale de Butembo: les mauvaises conditions carcérales à la base des décès

Articles les plus lus

La prison centrale de la ville de Butembo continue à enregistrer des morts. Ce, à la suite de mauvaises conditions de détention, selon la société civile, coordination urbaine de Butembo. Ce lundi 18 décembre, un prisonnier de cette maison de correction a rendu l’âme, faute des soins médicaux. Paluku Kahongya Alain, était poursuivi par la justice congolaise, pour viol sur mineur

Construite vers les années 80, pour une capacité de 250 pensionnaires, cette prison contient à ce jour plus de 1300 détenus.

Une cellule de 9 mettres sur 5 mettre peut accueillir une centaine de détenu ; impossible pour eux de dormir confortablement. Ils dorment à tour de rôle, souligne Paluku Mughsi, membre de la société civile qui a effectué une visite sur place.

Dans la cellule, la chaleur est étouffante et les odeurs des toilettes, suffocante. Les mauvaises conditions carcérale sont à la base de diverses maladies ; comme la tuberculose, a ajoute notre source.

A l’en croire, l’infirmerie manque de médicaments et du matériel médical pour assurer la prise en charge des détenus. Malgré la réhabilitation de cette prison par la MONUSCO, le bâtiment présente lui des fissures et l’affaissent du pavement à certains endroits.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

ESU: des bourses d’études supérieures aux congolais par le Maroc

Des bourses d’études de trois cycles universitaires dans plusieurs domaines scientifiques ont été octroyées à la République démocratique du...

Les articles similaires

DrcActu