RDC: le gouvernement compte emprunter 30 millions USD grâce aux bons du trésor

Articles les plus lus

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a lancé une adjudication des obligations du Trésor indexés sur le marché financier local de 30 millions de dollars américains, soit 81 milliards de FC, a appris drcactu.cd auprès de l’agence congolaise de presse.

 » Le gouvernement, à travers le ministère des Finances, compte lever sur le marché financier 50 millions de dollars américains, soit 81 milliards des francs congolais au taux de 2.700 le dollar américain. À cet effet, les soumissionnaires intéressés par cette offre sont priés de se présenter au siège de la Banque centrale du Congo (BCC), mardi 26 mars 2024 avant 11 heures « , a-t-on lu dans le communiqué du ministère des Finances.

Et de poursuivre : » Toute souscription faite après l’heure indiquée sera rejetée. L’emprunt a une durée de 6 mois, la date du remboursement est fixée pour jeudi 26 septembre 2024″.

Par ailleurs, le gouvernement, à travers le ministère des Finances, compte également lever sur le marché financier 60 millions de dollars américains, soit 162 milliards de francs congolais au taux de 2.700 le dollar américain.

Cependant, la date de souscription restant la même, cette dernière offre a une durée d’un an et trois mois moyennant un taux d’intérêt de 10%, le délai de remboursement étant fixé pour le 27 juin 2025.

Un bon du Trésor est un titre d’emprunt émis par l’Etat et remboursable à échéance. En République démocratique du Congo, c’est le gouvernement qui émet les titres d’emprunt par le canal du Trésor public. Quand un opérateur économique ou un particulier achète un Bon du Trésor, il prête de l’argent à l’État et devient, en quelque sorte, son créancier. Garanti à 100 % par le gouvernement qui l’émet, le bon du Trésor est l’un des placements les plus sûrs sur le marché monétaire.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu