Liberté provisoire accordée à SK Della, son procès renvoyé en juillet

Articles les plus lus

Salomon Kalonda, le conseiller spécial de Moïse Katumbi, a bénéficié d’une liberté provisoire, apprend-t-on de son avocat, Laurent Onyemba. « Il est maintenant libre de tous ses mouvements », a déclaré l’homme de droit.

Cependant, cette liberté n’est pas sans conditions strictes. Parmi celles-ci, l’interdiction de la prise intempestive de parole, soulignant ainsi la nécessité pour Kalonda de respecter les limites imposées par la Cour militaire. “La Cour a renvoyé l’affaire dans trois mois soit au 3 juillet pour l’examen au fond. Ce qui nous intéresse pour l’instant c’est la santé délabrée de Monsieur Kalonda. La justice a accédé à nos déclarations (sur l’état de santé de SK Della) et a vérifié la véracité de nos affirmations”,a expliqué Maître Onyemba.

Certains saluent cette décision comme un pas vers la justice, tandis que d’autres expriment leur méfiance quant aux implications futures de cette libération. Pour l’instant, l’élu de Maniema reste dans l’attente de sa notification officielle avant de quitter la prison militaire de Ndolo après près de dix (10) mois de détention.

Arrêté le 30 mai 2023 sur le tarmac de l’aéroport international de N’djili,l’opposant était détenu dans des circonstances inhumaines. Dix jours après son passage au quartier général des renseignements militaires, l’opposant avait été transféré à la prison militaire de Ndolo.

Proche d’un ex-adversaire de taille à la dernière présidentielle, on lui a coller l’infraction de collision avec le mouvement rebelle pro-rwandais, M23. Le conseiller privé de Moïse Katumbi est accusé de fomenter un coup d’État.

D’ailleurs, plusieurs demandes de mise en liberté provisoire ont été rejetées par la même juridiction. Il était toujours hospitalisé dans un centre de santé à Kinshasa. L’auditorat militaire avait requis 19 médecins. Certains venus de cliniques universitaires de Kinshasa et d’autres de l’hôpital général ex-Maman Yemo. Tous avaient établi réellement que l’état de santé de SK Della nécessitait une bonne prise en charge.

Strada

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu