Nord-Kivu : deux rebelles du M23 se rendent à l’armée congolaise

Articles les plus lus

Deux éléments du Mouvement du 23 Mars (M23) opérant dans les territoires de Rutshuru et Masisi, en province du Nord-Kivu, se sont rendus aux Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), ce mercredi 27 Mars 2024.

C’est le lieutenant-colonel Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole des FARDC au Nord-Kivu, qui a présenté ces deux terroristes devant la presse en ville volcanique de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

D’après leurs dires, ces rebelles affirment avoir subi la pression des FARDC sur le front de Sake ce mercredi. Selon eux, ils ont été pris par force pour rejoindre ce mouvement terroriste.

Dans leurs déclarations, ils sont passés aux aveux pour dire qu’au regard de tout ce qu’ils ont reçu comme traitement, mais aussi des promesses fallacieuses, ils se sont rendus compte que le M23 serait un mouvement sans lendemain.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu