Ituri : 4 civils tués dans une attaque ADF à Irumu

Articles les plus lus

Les terroristes des Forces démocratiques alliées (ADF) ont tué 4 civils la nuit du jeudi 28 au vendredi 29 mars, dans le village de Ndimo. Ce village est situé dans la chefferie de Walese Vonkutu, en territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri.

La Convention pour les droits humains (CRDH-Irumu) qui rapporte la nouvelle, indique que c’est aux environs de 23 heures que ces terroristes ont signé leur présence dans ce village, causant ainsi la mort de trois (3) civils et un militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

Aux côtés des personnes tuées, sont des blessées et portées disparues qui ont été aussi dénombrées, après cette attaque terroriste contre le village de Ndimo. Christophe Munyanderu, son coordinateur déplore que l’ennemi ait attaqué dans une région où les éléments des FARDC et ceux de l’UPDF, armée ougandaise, sont présents pour des opérations militaires Shujaa.

La CRDH estime qu’il est impérieux que la coalition FARDC-UPDF s’engage à nouveau dans la traque des terroristes ADF, pour préserver les habitants des attaques sanguinaires. Elle pense au même moment que le gouvernement congolais devrait suivre de près ces opérations militaires conjointes.

“Le gouvernement congolais devrait suivre de près la situation sur terrain. Comment évoluent les opérations Shujaa. Nous appelons les forces de défense et de sécurité de tout faire pour voir comment aller libérer ces otages. Nos militaires FARDC avec leurs partenaires UPDF et d’autres, doivent voir comment protéger cette paisible population”, déclare Christophe Munyanderu à Drcactu.cd.

La CRDH déplore une certaine lenteur qui caractérise ces derniers temps les militaires engagés dans la traque des ADF. Par ailleurs, la Convention pour le respect des droits humains appelle les habitants à la vigilance.

Simon Du Ciel OMARI

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu