RDC : légère appréciation du Franc congolais qui se fixe à 2004,77 pour 1$ à l’indicatif

Articles les plus lus

Le taux de change à l’indicatif au 18 décembre 2022 se fixe à 2004,77 FC pour un dollar américain à l’indicatif contre 2.014 FC en début de la semaine relevant ainsi une appréciation. Au parallèle, la monnaie locale congolaise se situe à 2.116 FC le dollar américain, marquant ainsi une stabilité.

À la même période l’année passée, le taux de change du Franc congolais était de 1959,99 FC pour 1 $ à l’indicatif contre 2038,33 FC au parallèle.

Les réserves de change sont passées de 709 millions en 2020 à 3,334 milliards de dollars américains en 2022, dénotant une croissance économique entre 2021 et 2022 et une stabilité du taux de change qui est resté relativement stable, en dépit de faibles variations enregistrées sur les deux segments du marché.

Evoquant la croissance et inflation, la BCC a affirmé que la croissance économique de la RDC est projetée à 6,396 en 2023 contre 6,6% en 2022. Elle est impulsée principalement par le dynamisme du secteur minier. Le taux d’inflation hebdomadaire s’est établi à 0,230/0 à la deuxième semaine du mois de décembre courant contre 0,24% enregistré la semaine précédente.

Le taux d’inflation à fin décembre courant se situerait à 12,9% contre une projection annuelle de 12,396. En cumul annuel, l’inflation est ressortie à 12,1%.

Cette évolution de la conjoncture économique, explique la BCC, est consécutive au niveau interne par la persistance de l’inflation importée, la pression de la demande intérieure liée aux festivités de fin d’année et de nouvel an, l’impact de la guerre dans la partie l’Est du pays.

Au niveau externe, elle est marquée par la baisse de la croissance mondiale qui est dictée par la hausse des cours des produits miniers ainsi qu’à la baisse des cours des produits agricoles et énergétiques. Pour le Fonds monétaire international (FMI), la croissance économique mondiale en 2022 serait de 3,296% contre 6 % en 2021.

La Banque Centrale du Congo, souligne, par ailleurs, que le durcissement des politiques monétaires des grandes banques centrales, notamment celles des Etats-Unis et de la Zone Euro, pourraient gripper davantage l’activité économique mondiale en 2023.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Gouvernement Suminwa : des femmes nommées aux postes stratégiques

Aux affaires étrangères, à l'environnement, aux affaires foncières et autres, Félix Tshisekedi a confié des portefeuilles importants à des...

Les articles similaires

DrcActu