EAC: plus de 300 soldats Kenyans ont déjà quitté le sol congolais

Articles les plus lus

Jugé inefficace par le gouvernement et la population de la République Démocratique du Congo, la Force Régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC-RF) a commencé à quitter le sol congolais.

Plus de trois cents militaires Kényans ont déjà quitté le Nord-Kivu via l’aéroport international de Goma, a destination de Nairobi. Le contingent Kenyans était le premier à arriver à Goma pour collaborer avec les FARDC et neutraliser les rebelles du Mouvement du 23 Mars (M23), actifs dans une partie de la province du Nord-Kivu.

Un retrait salué par une frange de la population du Nord-Kivu, jugeant ineficace leurs interventions.

«Nous sommes contents du départ de l’EAC. Nous savons qu’ils étaient venus pour nous aider à combattre les M23, mais il n’ont pas combattu. la force n’a pas sa place ici» a déclaré à Drcactu.cd, Paluku Moise un chauffeur de bus de Beni-Goma.

Muhindo Malonga Dona, habitant de Beni également, regrette les avancées des rebelles du M23 vers Goma. Ceux-ci dépassent les positions de l’EAC, à l’exception du contingent Burundais. À l’en croire, les éléments d’ autres contingents de l’EAC cohabitent avec les rebelles.

«Nous avons été toujours surpris de voir que les rebelles du M23 ont dépassé les policiers de la force région de l’EAC et se sont emparés de nouvelles localités sous l’œil impuissant de cette fameuse force. Seulement le contingent Burundais qui riposter contre les attaques du M23 » regrette Muhindo Malonga Dona.

Le départ de l’EAC est exigé alors que sur terrain, des combats continuent d’opposer le M23 aux forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

RDC : un ancien cadre du MLC de Jean-Pierre Bemba rejoint la rébellion aux côtés de Nangaa

Jean Jacques Mamba, ancien porte-parole du Mouvement pour Libération du Congo (MLC) parti cher à Jean-Pierre Bemba, rejoint officiellement...

Les articles similaires

DrcActu