Mweso: le M23 instaure le couvre-feu

Articles les plus lus

Après l’explosion de la bombe lancée par les terroristes du M23 sur la cité de Mweso la journée du jeudi 25 janvier 2024, cette entité se vide de ses habitants qui se dirigent pour des endroits supposés sécurisés notamment Nyanzale, Kalembe et Goma via Kitshanga.

Le notable Aimé Mbusa Mukanda qui livre cette information indique que Kitshanga reste coupé en deux, une partie est occupée par les terroristes du M23/RDF et l’autre par l’armée régulière et les compatriotes wazalendo.

Dans les zones sous occupation des terroristes du M23, la mesure du couvre-feu a été instaurée et la population est appelée à rester dans la maison au plus tard à 18 heures 30 minutes. Le non respect de la mesure est sanctionnée des coups de fouets.

Dans un communiqué rendu public dans la soirée du jeudi 25 janvier courant, l’armée régulière a dressé un bilan de 19 personnes mortes et 27 blessées dans cette explosion et demande à la communauté internationale à se saisir de ces bavures et d’en tirer toutes les conséquences commises par ces terroristes du M23 qui violent intentionnellement le cesser le feu.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Insécurité à Goma : les Wazalendo et les militaires en divagation mis en garde par Peter Chirimwami

Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général major Peter Kuba Cirimwami, a, lors d’une réunion du...

Les articles similaires

DrcActu