Guerre à l’est : les élus belges d’origine congolaise invitent la communauté internationale à créer un tribunal pénal international sur les massacres en RDC

Articles les plus lus

Au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi à Bruxelles , les élus et mandataires belges d’origine congolaise ont dans une déclaration commune, recommandé à la communauté internationale de créer un tribunal pénal international sur les massacres commis en République démocratique du Congo(RDC).

 » Nous invitons les pays de la communauté internationale à reconnaître enfin qu’un génocide est en cours de perpétration en RDC depuis des années et exigeons haut et fort la création d’un tribunal pénal international en vue de juger les seigneurs de guerre, de mettre fin à l’impunité et de réparer les préjudices causés par toutes ces atrocités « , a-t-on appris de leur déclaration relayée par l’Agence congolaise de presse.

Depuis des années, la région du Kivu est en proie à des guerres par procuration menées par les pays voisins à travers une centaine des groupes armés actifs, pour le pillage des ressources naturelles que regorge cette partie de la RDC.

À Kinshasa, la population a manifesté son mécontentement pour dénoncer le silence de la communauté internationale sur ces massacres.

La Belgique, la France et l’ensemble de l’UE ont été accusés de ne pas s’impliquer pleinement dans la mise en œuvre des résolutions sur le cessez-le- feu et le retrait de troupes rwandaises sur le sol congolais.

Senga Butela

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

18 communes de Kinshasa seront privées d’eau potable samedi (REGIDESO)

Une interruption de la fourniture d'eau potable est prévue ce samedi dans dix-huit communes de Kinshasa en raison de...

Les articles similaires

DrcActu