Remous au sein du M23 : la branche « M23 rénové » voit le jour

Articles les plus lus

La rébellion du mouvement du 23 Mars (M23) semble désormais avoir deux écuries en son sein, composées notamment des Congolais et des Ougandais en coalition avec les Rwandais.

Au sein de la rébellion, il y a désormais un groupe des combattants rénovés, réunis au sein du M23 rénové dont les acteurs sont les Congolais d’origine, selon un communiqué publié ce jeudi 22 Février 2024 signé par le porte-parole politique, Alias Micky et dont une copie est parvenue à Drcactu.cd.

Selon l’esprit de ce communiqué, les Congolais appartenant au mouvement rebelle seraient fatigués d’être des marches pieds de leurs collègues Rwandais et Ougandais qui, depuis les offensives bénéficient eux mêmes des avantages et les butins de guerre sans parler des financements qui viennent du Rwanda et de l’Ouganda.

«Le mauvais traitement que subissent les congolais membres du Mouvement du 23 Mars et beaucoup d’autres abus. Les tueries des Civils à grande échelle, les destructions des villages, les pillages et les arrestations arbitraires de nos concitoyens par nos camarades venus du Rwanda et de l’Ouganda. Notre indignation c’est aussi le fait que sur la ligne de front, la première alors, sont nos enfants congolais que le commandement met en avant pour les faires abattre comme des insectes. L’injustice et le partage inéquitable des recettes obtenues dans les taxes de Mushaki, Kilorirwe, Kitchanga, Mweso, Tongo, kibumba, kalengera, kiwanja et Bunagana» déplore le M23 rénové.

Dans le même communiqué, ces Combattants Congolais du M23 ont dénoncé le fait que des soldats Rwandais et Ougandais bénéficieraient un traitement spécial.

«Non implication des membres du Mouvement d’origine Congolaise dans la prise des décisions. Tenant compte de ces faits, nous nous sommes réunis dans un hôtel de Rutshuru ce mercredi 21/2/2024 à 18h00 et avons décidé de prendre des mesures contraignantes contre les mauvais traitements dont nous sommes victimes» a expliqué le communiqué.

Et de poursuivre :

«En vu de sauver la situation et préserver la paix à l’Est de la RDC, avons décidé de porter la voix des congolais sans effusions du sangs. Ainsi, avons créés le Mouvement du 23 Mars, M23 Rénové» peut-on lire dans ce document.

Cette scission potentielle au sein du Mouvement du 23 Mars (M23) pourrait avoir des conséquences importantes sur sa capacité à mener des combats contre l’armée congolaise et à atteindre ses objectifs notamment militaires.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Foot : V.Club veut jouer la Coupe du Congo

Bien que jouant les play-offs de la Ligue 1, l’AS Vita Club pourra aussi participer à la prochaine édition...

Les articles similaires

DrcActu