Guerre FARDC-M23 : des activités socioéconomiques toujours suspendues dans plusieurs villages à Masisi

Articles les plus lus

Des activités socioéconomiques restent suspendues depuis un certain temps dans plusieurs villages du groupement Bashali-Mokoto, en territoire de Masisi. Ce, suite à l’insécurité grandissante orchestrée par les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23).

Les villages toujours incapables de relancer les activités socioéconomiques sont entre autres Lwama, Nkama, Chanzagwe, Butumbalongi et Kaboneko proche de Kirumbu.

Dans ces villages, les populations sont contraintes de rester à la maison sans rien faire, craignant des probables attaques des terroristes du M23 contre les jeunes Wazalendo qui les contrôlent.

En outre, toutes les montagnes et collines surplombant ces villages sont entre les mains des rebelles du M23. Une entrave pour les habitants pendant cette période.

« Les villages environnants vivent dans de mauvaises conditions. Ils n’ont plus repris leurs activités, que ces soit champêtres ou autres activités. Ils ont peur de l’arrivée du M23, car ils sont dans des collines voisines », a témoigné à Drcactu.cd un habitant de Kirumbu.

Il est à noter que ces entités sont sous la menace permanente des rebelles du M23, qui veulent à tout prix conquérir tous les villages du territoire de Masisi, dans le petit Nord-Kivu, apprend-on des sources locales.

MYANGO OMARI Simon

- Advertisement -spot_img

Dernières Actualités

Goma: le déplacement des militaires sans ordre de mission interdit

Le déplacement des militaires, sans ordre de mission, à Goma, a été interdit par le premier président de la...

Les articles similaires

DrcActu